Abonnez-vous à notre newsletter:
Restez connectés:

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Actualites

Grand bassam: Prison civile de Bassam, première étape de cette visite. Premier constat, les infrastructures sont vétustes...lire la suite (lien conduisant à la page de cette actualité).


Préserver la vie de toute personne même si elle est détenue en prison, le sens de l’humanisme et lui prouver qu’elle reste malgré  tout un membre de la société. L’ONG N’GBOADO a fait sienne cette idée. La matérialisation de cet idéal a été réalisée le 11 avril 2012 dans la prison civile de Bassam, la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan et Dabou. Occasion pour les membres de cette ONG de s’imprégner du quotidien des détenus.

Prison civile de Bassam, première étape de cette visite. Premier constat, les infrastructures sont vétustes. L’hygiène environnementale non propice. Le manque ou l’insuffisance de latrine amène les détenus à se satisfaire dans des sachets. En plus l’eau potable est une denrée rare dans cette prison. Un tour dans la cuisine, le décor n’est pas meilleur. Le menu du jour est cuit sur un foyer en argile. Car faute de moyens, la prison n’a pas été approvisionnée en gaz. Pour l’infirmier les maladies récurrentes sont la gale, le paludisme, les enflures et la diarrhée. Et les produits pharmaceutiques pour faire face à ces cas manquent souvent.


 

N’gboadô TV
Divers
Etablissements pénitentiaires

Administration centrale - Population carcérale Conditions de détention - Evaluation et suivi

Bénévolats

Avocats - Médecins - Psychologues - Religieux Artistes - musiciens - Sportifs internationauxi

Droit en vigueur

Code pénal - Recours judiciaires - Tribunaux compétents

Evenement